Charges à payer dans une SASU: nos conseils à suivre

Comme toute entreprise exerçant des activités sur le marché, la sasu doit verser des taxes, un impôt, des frais de fonctionnement liés à son domaine d’activité ainsi que des charges sociales sasu pour le salaire du président de l’entreprise. Cependant, pour être sûr de bien assumer les charges sasu, il est nécessaire de suivre certaines règles. Découvrez dans cet article, les charges à payer dans ce type de sociétés.

Quelles sont les charges sociales du Président de l’entreprise ?

Conformément à la définition de la sasu, il s’agit d’une société par actions simplifiée unipersonnelle. C’est une société commerciale, dotée de la personnalité juridique et/ou de la personnalité morale.

Dans une telle société, le président est au régime social des assimilés salariés. Il est systématiquement affilié au régime général de la Sécurité sociale pour la couverture sociale en cas de retraite de base ou complémentaire, en cas de retraite de base, de décès ou d’invalidité, de formation professionnelle, etc. L’assiette des cotisations représente son salaire. Dans le cas où le président n’est pas rémunéré, l’entreprise ne verse pas de charges sociales sasu. Cependant, les dividendes perçues par l’associé unique ne sont pas soumises aux cotisations sociales. Ils vont plutôt être soumises aux prélèvements sociaux à hauteur de 17,2%, mais l’associé unique ne bénéficiera d’aucune protection sociale personnelle.

Les cotisations sont payées tous les trimestres sur la base de la rémunération du Président, les trois derniers mois. Pour avoir tous les détails sur le montant à payer en fonction de la situation de votre entreprise, vous pouvez vous rendre sur des plateformes spécialisées telles que www.digidom.pro.

Les charges fiscales de la SASU

Les sasu charges prennent aussi en compte l’impôt et les taxes de la société. Pour cette forme juridique, l’entreprise est assujettie de plein droit au régime fiscal de l’impôt sur les Sociétés. Le résultat de l’activité représente l’assiette de l’IS. En tant que domiciliataire, le résultat imposable est calculé chaque année, chaque fois que les comptes sont clôturés. Le calcul du montant à payer n’est donc pas effectué avant la clôture de l’exercice.

Dans le cas où le dirigeant est également le seul actionnaire de l’entreprise, il peut aussi choisir le régime fiscal des sociétés de personne, dont le régime de l’impôt sur le revenu, pendant les 5 premières années de vie de la société. Après cette période, l’entreprise revient au régime de l’impôt sur les sociétés. Grâce à cette fiscalité, la société n’est pas soumise à l’imposition sur les bénéfices. Elle n’est pas imposée en direct, mais le président réintègre le résultat de la société dans le revenu imposable de son foyer fiscal. Sur le plan fiscal, cette forme juridique paie aussi d’autres impôts et des taxes tels que la TVA, la cotisation foncière des entreprises, etc.

Les charges d’exploitation de la société

Conformément à la sasu définition, ce type de société investit, achète du matériel, des matières premières, emploie des salariés, paie des salariés, etc. Elle a donc des charges d’exploitation qui lui permettent de faire tourner son activité.

La société par actions simplifiées unipersonnelle se charge du paiement des frais de constitution de l’entreprise auprès du centre de formalités des sociétés et des frais de publication dans un journal d’annonces légales. Elle se charge également des différents tarifs pour la rédaction des statuts, pour les conseils juridiques, le transfert de siège social ou d’adresse de domiciliation, etc.

En résumé, la création de ce type d’entreprise demande des investissements de départ ainsi que des charges ou des frais professionnels récurrents qui serviront à pérenniser l’activité. Il est donc important de réaliser des prévisions financières. Celles-ci vous aideront à modéliser votre modèle sur le plan économique. En d’autres, cela vous permettra de comptabiliser tous vos frais de fonctionnement et ainsi savoir quel résultat vous devez avoir pour être rentable.

Comment réduire ses charges ?

Tout dirigeant d’entreprise désire réduire ses charges pour faire plus de bénéfices. Afin de diminuer les charges de sasu, vous pouvez monter vous-même le dossier de la constitution de l’entreprise et le déposer au niveau du CFE adéquat en fonction de votre domaine d’activités. Toutefois, cela prendra plus de temps et vous pourrez faire des erreurs compliquées à résoudre, car vous êtes un novice.

Mais, vous pouvez recourir aux services d’une plateforme juridique spécialisée en ligne pour réaliser ces démarches et faire moins d’erreurs. C’est une solution très avantageuse, car pour cette forme juridique, il n’y a qu’un seul associé et les dangers juridiques liés à la mésentente entre les associés sont quasi inexistants.