Cuba : tout est “suave”

Cette année, j’ai décidé de partir en vacances à Cuba avec ma soeur. Non seulement pour visiter le pays… mais aussi pour apprendre à danser la salsa. Existe-t-il un meilleur endroit que Cuba, lieu de naissance de la salsa ? Donc, c’était décidé…

Après 10 heures de vol, nous sommes arrivées à “La Habana”, la capitale de Cuba. Nous voilà dans un autre monde. J’avais de la peine à y croire… toutes ces maisons de style colonial, ces vieilles voitures américaines et la musique cubaine partout ! La première nuit, nous sommes restées à l’hôtel pour nous reposer un peu, mais trouver le sommeil un samedi soir à la Havane… croyez-moi, je connais des choses plus faciles…

Après quelques petites heures de repos fragile, nous avons rencontré les autres participants du cours de danse à l’aéroport. Notre première impression : tous très sympas ! Le hall d’attente était trop le top… loin d’être un hall d’attente typique, on se sentait plutôt comme dans un bar tropical… un tracteur est apparu avec nos bagages pour les apporter à l’avion… Je peux vous dire, à Cuba, on en voit des choses !

Après une heure et demi de vol, nous sommes arrivées à Santiago de Cuba, la capitale de la salsa. Nous étions tellement crevées que nous sommes allées illico à l’hôtel, histoire de nous détendre un peu pour être en forme pour le soir…

Notre cours de danse commençait toujours à 9 heures du mat’ : quatre heures de danse, chaque jour… pendant toute la semaine ! Au début, c’était assez difficile de trouver le rythme, mais nos cavaliers nous ont très bien guidés (ils font preuve de beaucoup de patience avec les Européens, parce que si vous saviez…!!!).

Entre-temps, j’ai oublié la plupart des noms des différents pas : “setenta, sesenta, dile que no, enchufla, sombrero, paséala…”. Ma danse préférée était la “rueda” : on danse en cercle, une personne donne les instructions et on change constamment de cavalier (”Dame una, dame dos …”).

Je pense raccourcir mes petites histoires pour que vous ne vous ennuyez pas. Il y a énormément de choses à raconter, mais je pense que c’est mieux de vous donner une idée de mes vacances et de vous raconter plus par la suite en vous montrant quelques photos que j’ai faites.

santiago

La cathédrale de Santiago de Cuba

La-habana

 La Havane

Après une semaine de danse, on avait une semaine pour visiter l’ouest de Cuba en passant par Santa Clara, Trinidad, Cienfuegos, Vinales… Nous avons loué une voiture et jamais nous aurions cru que la deuxième semaine puisse encore dépasser nos attentes… Le paysage est vraiment merveilleux, de village en village, d’une ville à une autre : chaque coin est un petit paradis. J’ai été notamment impressionné par Vinales et ses collines verdoyantes, ses palmiers, ce vaste ciel bleu… À Cienfuegos, nous avons rencontré Pedro, un Espagnol qui était dans le même avion que nous. Quel hasard ! Le monde est vraiment petit : lorsque nous sommes retournées à La Havane pour rentrer en France, nous avons revu un de nos cavaliers du cours de danse et un type dont nous avions fait la connaissance à Las Playas del Este… La Havane compte plus de 2 millions d’habitants !

Je n’avais pas très envie de retourner en France, j’aurais aimé rester un peu plus longtemps. La seule chose qui m’a vraiment manqué pendant notre séjour, c’était la bonne nourriture, les plats copieux; ceux qui me connaissent bien peuvent facilement s’imaginer la première chose que j’ai faite en rentrant :  je me suis acheté une glace au chocolat !

vinales-1

Les vacances