Le bronchodilatateur, un moyen de traitement de la crise d’asthme

L’asthme est une affection respiratoire chronique qui ne laisse aucune possibilité de rémission complète. Lors des crises, les bronchodilatateurs sont les moyens thérapeutiques préconisés pour alléger la difficulté respiratoire. Ils agissent par une dilatation des voies pulmonaires, pour faciliter l’acheminement de l’air à l’intérieur des poumons. On distingue les bêta 2 mimétiques et les anticholinergiques.

Le bronchodilatateur est un remède à la gêne respiratoire

L’asthme se caractérise par une détresse respiratoire provenant du resserrement des artères bronchiales. Lorsque les muscles du poumon se rétrécissent, l’air va rester emprisonné dans les sacs alvéolaires. Lors des périodes de crise, l’asthmatique éprouve du mal à absorber et éjecter l’oxygène contenu dans sa poitrine.

L’asthme est une affection chronique qui ne laisse aucun espoir de guérison complète.  Jusqu’ici, les bronchodilatateurs constituent la solution d’aide et de soulagement la plus efficace contre la maladie. Il s’agit de médicaments prescrits à des patients qui accusent une obstruction momentanée de leurs voies pulmonaires : asthme, broncho-pneumopathie obstructive ou BPCO. Les bronchodilatateurs  ont pour principale vocation de dilater les bronches afin de libérer le potentiel d’oxygénation de l’organisme.

Efficacité et mode d’emploi des bronchodilatateurs

La crise d’asthme surgit de façon inopinée, à la suite d’un effort ou d’une réaction allergique.  Le recours aux bronchodilatateurs est utile dans ces cas, pour faciliter le cheminement de l’air dans les poumons. Ils exercent un effet de soulagement immédiat, en supprimant le sifflement, l’étouffement thoracique, et les autres symptômes liés à l’irritation des bronches.

Selon leur mode d’action, il est possible de distinguer deux groupes de bronchodilatateurs:

– les bêta-2-mimétiques

– les anticholinergiques

Le premier groupe améliore la respiration en étirant les parois musculaires des bronches.  Il a surtout une fonction d’apaisement, et son effet ne dure que quelques minutes. Dans la catégorie des bêta-2-mimétiques, on trouve la Ventoline, l’Airomir, la Salbutamol Teva, la Bricanyl Turbuhaler, la Ventilastin Novolizer. Le groupe des anticholinergiques est plus rarement utilisé. Il ne doit être administré que lorsque l’inflammation bronchite met en danger la vie du patient.  

Mode d’administration des bronchodilatateurs

La plupart du temps, les bronchodilatateurs de type bêta-2-mimétique à action brève sont consommés par voie inhalée. Ce mode d’administration donne une meilleure efficacité thérapeutique sans que la personne souffre beaucoup. Il faut signaler l’existence d’effets secondaires tels que les tremblements, l’augmentation des pulsions cardiaques ou les raideurs musculaires.

Lorsque la détresse respiratoire induit une situation d’urgence hospitalière, les médecins injectent les bronchodilatateurs par voie nébuleuse où les bêta-2-mimétique d’action brève et limitée sont combinés avec les anticholinergiques qui sont un bronchodilatateur d’action prolongée.