Où trouver le meilleur rhum ?

Depuis un certain temps, il existe plusieurs déclinaisons de ce spiritueux. La tendance a évolué entrainant ainsi  plus de demandes de rhums plus âgés, ambrés et vieux par rapport au rhum blanc. Cette diversification provient des différentes origines qui ont leur propre système de fabrication. On peut ainsi trouver des rhums avec différents arômes et saveurs.

Les rhums de base pour la réalisation des cocktails

Le rhum blanc, le plus consommé en France, était le premier type de rhum utilisé pour préparer des cocktails. Ces cocktails étaient devenus une grande tendance des vacances d’été partout dans le monde dans les années 2000. Selon www.boutique-rhum.com, on réalisait les cocktails à partir de rhum blanc encore jeune pour avoir un arôme neutre. En effet, on ne leur laisse pas le temps de vieillir en limitant le temps qu’il passe dans un fût. De ce fait, les saveurs des ingrédients des cocktails sont ainsi rehaussées.

Actuellement, la tendance a mis en avant le rhum ambré. Parallèlement au succès du whisky, les rhums ambrés ont également séduit le palais des amateurs. Se situant entre le rhum blanc et le rhum de dégustation, son goût assez subtil lui permet d’être consommé pur ou d’être utilisé pour la préparation d’un cocktail. Sa couleur ambrée est le résultat du contact entre le rhum et le fût de chêne durant le moment de vieillissement. Plus il vieillit, plus son arôme devient plus prononcé. De plus, lors de la dégustation de ces rhums, on ressentira une saveur de vanille ou de caramel.

Différents styles de rhums, différentes origines

Le style français et antillais : les Antilles francophones, comme la Guadeloupe, la Martinique ou le Haïti, fabriquent du rhum agricole. Leurs rhums sont réputés pour leurs arômes fins et complexes, leur goût floral et fruité. Ils sont assez méconnus dans le monde, mais néanmoins très appréciés par les français. A part une dégustation pure, ils sont principalement utilisés pour le Ti-Punch. Les marques Antillaises les plus connues sont HSE, Trois Rivières et Damoiseau. Ils font partie des gammes préférées des amateurs de rhums corsés et aromatisés. Le style cubain : c’est le style commun utilisé dans les distilleries en Amérique Latine. Les rhums obtenus sont légers avec des arômes neutres. De ce fait, ils peuvent s’adapter à tous les cocktails. C’est pour cette raison que le mojito cubain est délicieux parce que le goût des ingrédients utilisés n’est pas masqué. Les rhums de style cubain donnent tous de très bons goûts en cocktail, mais la marque la plus connue est l’Havana Club. Le style anglais : il s’agit d’un rhum vieux de bonne qualité, demi-doux, aromatique et très riche. La complexité de son arôme et son profil épicé sont le résultat d’un vieillissement de plusieurs années dans un fût de chêne. Ce sont des rhums assez complexes, car chaque rhum peut avoir son propre caractère.

L’apparition des nouveaux rhums

Dernièrement, de nouveaux types de rhum est apparu et a conquis les bars. Ces rhums sont obtenus à partir de différents processus. Le jus de canne, appelé vesou, s’évapore et devient concentré pour donner du sirop. Comme toutes les distilleries, on utilise de la mélasse, mais avec beaucoup plus de concentration en sucre. Elle sera par la suite fermentée avec des levures faites maison. Chaque distillerie aura ainsi son propre style et sa propre identité gustative, mais toutefois avec le même parfum exotique vanillé. La marque la plus connue est le rhum Diplomatico.

Comparé aux rhums agricoles, on constate plus de production et de consommation des rhums de mélasse. Ils sont plus secs, fruités et complexes. Néanmoins, les rhums agricoles sont les plus appréciés dans le monde. Chaque distillerie sucrière exprime son savoir-faire en utilisant les meilleures matières premières et en exploitant sa culture traditionnelle. Ces différents types de rhum permettent de créer du rhum arrangé, mais le choix dépend du goût recherché par chaque consommateur.