Comment lutter contre la maladie du cul noir de la tomate ?

Le cul noir ou nécrose apicale est une maladie qui affecte souvent les tomates. Elle est due à une mauvaise absorption du calcium présent dans le sol provoquant par la suite une carence. Mais ce problème n’est pas sans solution. En fait, cette maladie peut être évitée en prenant des mesures préventives permettant de favoriser l’assimilation du calcium par les racines.

Un arrosage régulier et pas en excès

L’insuffisance en humidité du sol est une des sources probable de la carence en calcium chez les plants, provoquant par la suite l’apparition du cul noir de la tomate. Cela peut être dû à un arrosage insuffisant ou une autre source de stress hydrique. De ce fait, pour éviter d’être confronté à une nécrose apicale tomate, il est plus judicieux de planifier un apport en eau régulier permettant de garder le sol assez humide. En fait, une bonne présence d’eau dans la terre est nécessaire pour que les calciums présents dans le sol deviennent assimilables par les racines. Mais attention, bien que le cul des tomates noir ne soit pas causé par un arrosage excessif, une forte présence d’eau risque de faner les plants. Il est donc important de bien doser l’apport en eau.

Le paillage naturel pour maintenir le sol humide

Le paillage naturel est une solution qui peut aider à prévenir la maladie du cul noir de la tomate. C’est une technique visant à maintenir le sol assez humide et à bonne température. Le paillage naturel consiste à recouvrir le sol de matière naturel (tonte de gazon, terreau de feuilles, plaquette de bois, etc.). Le paillage comporte de nombreux avantages. Il permet, par exemple, de protéger les racines des aléas climatiques. Avec le temps, les matières naturelles qui ont servi pour le paillage vont aussi se décomposer. Ce qui permet d’enrichir le sol en élément nutritif comme le calcium, l’élément nécessaire pour éviter le cul noir des tomates.

Enrichir le sol en calcium pour éviter la nécrose apicale

Jusqu’à maintenant, il n’y a pas de remède capable de soigner le cul des tomates noir. La seule solution est la prévention. C’est pourquoi, avant de procéder à la culture de ce type de fruit, il est plus judicieux d’examiner la richesse du sol et le besoin en apport pour la culture. Si le sol présente une carence en calcium, procéder à l’enrichissement avant la plantation sera nécessaire afin d’éviter la nécrose apicale. Pour cela, il est possible de mélanger avec la terre des matières organiques riche calcium (des coquilles d’œuf, des coquillages, des huîtres broyées, etc.). Si le sol est trop acide, il faudra penser à l’alcaliniser avant de l’enrichir en calcium.