Comment trouver le bon pneu au meilleur prix ?

Les pneus sont l’élément le plus important de tout véhicule. Ils transforment la puissance du moteur en propulsion, permettent aux freins de faire leur travail et déterminent dans quelle mesure une voiture réussit à suivre la bonne trajectoire dans les virages. La vitesse, l’adhérence et bien sûr, la sécurité en dépendent. En bref, ils portent un énorme fardeau sur vos épaules. C’est pourquoi l’on a décidé de consacrer un poste pour vous aider à choisir la meilleure taille de pneus moto et auto.

Y a-t-il une meilleure taille de pneus auto ?

Pneu, apocope pneumatique, roue… Il y a plusieurs façons d’appeler cette fine bande de caoutchouc noire et malodorante. Comme vous le savez certainement, c’est un mélange spécial de fil et de caoutchouc, moulé dans un profil très élaboré. Peu à peu, les fabricants d’apocopes pneumatique et de voitures ont commencé à travailler ensemble pour concevoir avec soin des produits toujours plus sûrs et plus innovants, capables d’offrir adhérence et confort au volant, en réduisant la consommation, le bruit et l’usure dans le temps.

Ces dernières années, on a assisté à une prolifération de pneus hiver ou pneus été de plus en plus gros. Dans votre quartier, vous avez peut-être vu une mère emmener ses enfants à l’école dans un 4×4 équipé de roues de 50 cm. En dix ans, ce grand marché a littéralement explosé. En outre, les modèles ultra bas et surdimensionnés sont passés d’un produit de niche pour quelques amateurs de tuning à un produit de premier choix pour la plupart des automobilistes. La passion de la vitesse et l’influence des séries télévisées et des films ont incité des millions de conducteurs, partout dans le monde, à chercher des moyens d’améliorer constamment les performances de leur voiture. Mais est-il juste de parler de meilleures tailles pour différentes voitures ?

Parfois, lors de l’achat d’un nouveau véhicule, les vendeurs proposent souvent une alternative au traditionnel et ennuyeux 38 ou 40,5 cm, suggérant de monter le plus agressif 43, 45, ou 48 cm. Ces roues surdimensionnées peuvent certainement améliorer les performances, si vous les choisissez correctement. Que vous vouliez attirer l’attention des gens en conduisant dans la rue ou que vous ayez besoin d’autre chose pour les performances de votre moteur, il est toujours bon de chercher un compromis et de ne pas y aller à l’instinct. Des roues plus grosses ne sont pas toujours une meilleure solution pour votre voiture.

Si vous souhaitez acheter la taille de pneus pas chers adaptée à votre véhicule, faites un tour sur le site carter-crash.com.

2,5 centimètres, c’est plus que suffisant

Il y a deux façons d’augmenter la taille de la surface de contact de la roue : en la rendant plus longue ou plus large.

Pour les concepteurs de voitures, l’augmentation du diamètre n’est possible que dans certaines limites. Même dans un grand SUV, il est possible d’exagérer, mais dans une voiture normale (surtout si l’on parle d’une voiture compacte), si vous augmentez trop le diamètre ou la section, vous vous retrouverez avec des problèmes d’espace à l’intérieur du châssis, avec un espace réduit pour le moteur et l’habitacle.

Ensuite, comme le rayon de la roue est plus grand, la fréquence de rotation augmente, ce qui modifie le rapport de transmission et donc diminue effectivement la vitesse maximale et allonge les temps d’accélération et de récupération.

La norme, chez les constructeurs automobiles, est d’accorder 2,5 cm de “tolérance”. Par exemple, le montage d’une jante de 43 cm comme alternative à une jante de 40.5 cm est un bon compromis : le diamètre augmente, mais le profil diminue. Vous allez effectuer un montage de pneus de plus grand diamètre, avec une bande de roulement plus large, mais un profil plus bas. Le résultat ? Cela se traduira certainement par un meilleur contrôle du véhicule.

Ce “truc de 2,5 cm” est certainement une solution idéale lorsque vous cherchez la meilleure taille pour votre voiture et que vous ne voulez pas en faire trop. La consommation, la vitesse et les performances resteront intactes, avec une amélioration substantielle, notamment sur le plan esthétique.

Éviter les excès

Si vous décidez d’un montage de pneus bas, cela changera plusieurs choses. Des flancs plus courts stabilisent la bande de roulement, ce qui améliore l’adhérence au sol et la sensibilité de la direction, car les pneus auto sont plus rigides et moins susceptibles de se déformer. C’est certainement un avantage intéressant.

D’autre part, la surface de contact devient plus carrée qu’ovale. La largeur exagérée rend la roue plus enclin à l’aquaplanage sur sol mouillé. Cela réduit l’adhérence à presque zéro, même à des vitesses modestes.

Dans le même temps, le confort de conduite est affecté. Une hauteur (profil) plus basse signifie moins d’amortissement et plus de transfert des inégalités du sol dans l’habitacle. Si vous vivez dans une ville avec des pavés ou de nombreux nids de poule, les transferts en voiture deviendront désagréables.

Un autre inconvénient majeur est l’endommagement accru des roues : les parois latérales plus fines exposent le bord des jantes en cas de trous ou de coups contre les trottoirs.

La roue basse et large a une plus grande surface de contact sur la route, mais cela n’est possible que si elle reste perpendiculaire (ou presque) au sol. Le travail de suspension devient plus difficile. C’est pourquoi, lorsque vous choisissez des roues de plus grand diamètre pour votre voiture, vous devez également changer les suspensions, en choisissant un ensemble de type sport. Sans un calibrage de la suspension, la tenue de route de votre voiture peut ne pas être adéquate.

Conseils supplémentaires

En fonction du terrain sur lequel vous allez principalement rouler, vous devrez choisir la bonne taille des roues. Mais, un des éléments clé de la réussite de votre aventure et le moins négligeable est la pression.

Quel que soit le type choisi, il ne faut pas oublier d’ajuster la pression en fonction de la surface de la bande de roulement. En règle générale, pour l’asphalte et les pistes dures, vous pouvez maintenir les pressions recommandées par le constructeur, en les abaissant de quelques dixièmes (ou jusqu’à 1 kg en cas d’embouteillage) face à des routes boueuses ou enneigées. Ou en les remontant de quelques dixièmes en cas de conduite à pleine charge. Exclusivement pour rouler sur des dunes de sable fin, il est recommandé de les dégonfler jusqu’à 1 kg/cm² sans oublier de gonfler à nouveau dès que l’on quitte le sable.