Comment utiliser de la farine sans gluten ?

Le gluten est une protéine présente dans la plupart des céréales (blé, orge, seigle…) et souvent, il peut causer des intolérances ou des troubles digestifs. Pour éviter les divers désagrément engendrés par cette substance, l’utilisation de farine sans gluten est aujourd’hui devenue une pratique courante. Mais quel type de produit faut-il utiliser pour quelle préparation ?

Les farines sans gluten dites classiques

Grâce à la tendance ou aux aspects bénéfiques du produit, les farines sans gluten sont actuellement plus simples à trouver dans les commerces habituels. Vous n’aurez en effet aucun problème à acheter vos paquets auprès des supermarchés et épiceries bio. Les types de farines les plus courants sur le marché sont la farine de riz, de sarrasin et de pois chiche.
La farine de riz est certainement l’ingrédient à connaitre puisqu’elle peut servir de base pour la plupart de vos préparations. Son avantage réside dans sa saveur assez neutre d’ailleurs il s’agit du produit qui s’apparente le plus à la farine de blé que vous avez l’habitude d’utiliser.
La farine de sarrasin elle n’est pas issue d’une céréale, mais plutôt d’une fleur. Ainsi, son goût est légèrement plus prononcé c’est pourquoi elle convient mieux pour cuisiner des plats spécifiques comme les crêpes bretonnes.
La farine de pois chiche quant à elle a une saveur très sucrée de ce fait, elle s’avère parfaite pour la préparation de vos pâtisseries. Pour en savoir davantage sur le sujet, découvrez plus d’informations ici.

Des farines bio plus originales

Dans les magasins bio, vous pourrez trouver des produits plus élaborés et plus savoureux qui sont à base de farine spécifique. Pouvant être complémentaires aux farines classiques, ils apporteront plus de saveurs à vos préparations. Étant également plus rares, ces types de farine bio sans gluten ont un goût atypique et sont uniquement adaptés à certaines recettes.
La farine de châtaigne possède une saveur légèrement emmiellée ainsi, elle est idéale pour cuisiner des gâteaux. Si vous souhaitez ajouter une saveur de coco subtile à vos recettes sucrées, pensez la farine de coco. La farine de millet vous permettra de préparer des gourmandises à la fois délicieuses et légères puisqu’elle se digère facilement.
La farine de lupin quant à elle est riche en protéine par conséquent, elle s’avère parfaite pour la cuisine végane. En plus d’apporter un goût de noisette aux plats, elle peut remplacer les apports fournis par les œufs et la farine de blé.

Astuces pour réussir vos recettes

Pour concocter des préparations réussies, il convient de connaitre les moindres secrets de la cuisine sans gluten. Tout d’abord, les spécialistes recommandent de mixer plusieurs types de farine dans les recettes. En effet, ces produits ont besoin d’être mélangés pour se compléter, car certains comportent des nutriments que l’on ne retrouve pas chez d’autres.
Notez par exemple que la farine de riz utilisée seule présente quelques soucis : gâteaux friable, pain qui ne lève pas, etc. Pour y remédier, ajoutez d’autres farines sans gluten comme celles à base de pois chiche ou de lupin.
Pour apporter plus de légèreté à une pâte, incorporez de la fécule de pomme ou de la farine d’arrow-root à vos recettes. Comme ces produits exemptés de gluten contiennent beaucoup de fibres, il vaut mieux éviter les farines de coco ou de millet si vous avez un transit fragile.
Pour finir, sachez qu’il est possible d’ajouter des liants à la préparation pour bien la mélanger. L’astuce la plus simple reste le jaune d’œuf d’ailleurs il permet également de réhydrater les pâtes secs. Vous pouvez en outre utiliser de la gomme de guar ou de xanthane. Lors de l’achat, pensez à vérifier la provenance des ingrédients utilisés, mais surtout à lire attentivement l’étiquette pour connaitre la composition du produit.