Conseils de professionnels pour choisir son modèle de cheminée

Élément d’appoint ou objet de charme dans votre résidence, les cheminées représentent l’atout de différenciation des anciennes comme des nouvelles maisons. Vous souhaitez acheter ou rénover votre cheminée, cependant vous n’avez aucune idée sur la puissance énergétique, le modèle ou le type de combustion qu’il faut choisir. N’attendez pas l’arrivée de la saison hivernale pour vous décider. Lisez tous nos conseils de professionnels pour vous aider à sélectionner le foyer idéal pour votre maison.

Foyer fermé ou à foyer ouvert ?

Le foyer ouvert offre une vue directe sur les flammes qui est très séduisante. Toutefois, il faut savoir que ce modèle ne chauffe pas de manière à diffuser suffisamment d’énergie. Le foyer ouvert n’offre que 10 à 15% de chaleur et le feu a tendance à s’éteindre au bout de quelques heures. Ce modèle est donc conseillé seulement pour un usage décoratif.  A contrario, il est souhaitable de privilégier un foyer fermé. Ce modèle est 5 à 7 fois plus performant, car il intègre une chambre de combustion fermée. Il garantit également une meilleure sécurité et vous n’avez pas de risque de projection de braise à l’extérieur du foyer. Toutefois, ce type de foyer nécessite un investissement plus élevé et davantage de travaux d’installation, en fonction du modèle.

Chauffage bois, bioéthanol ou à gaz ?

Le choix du combustible est tout aussi important. Si vous optez pour un chauffage au bois, il est important de bien choisir la qualité de ce dernier. En effet, bien choisir votre bois vous permettra de bénéficier d’une chaleur optimale et durable. Misez sur le frêne, le Chêne ou le hêtre. En revanche, évitez au maximum le pin et le sapin qui ont tendance à trop vite brûler et à encrasser le conduit. Le modèle à éthanol ne nécessite pas de conduit. Il est facile à installer, mais souvent décrié pour le montant du liquide (2 euros le litre), le rendement très faible qui le limite à un usage décoratif, et son manque de sécurité. Il n’est donc pas économique. Contrairement au chauffage bio éthanol, le foyer gaz est sans odeurs nocives et désagréables. Il présente les mêmes avantages que le modèle classique, sauf qu’il est raccordé au gaz propane ou de ville. La plupart de ces modèles imitent les cheminées à bois et fonctionnement de manière automatique. Doté d’une puissance calorifique pouvant atteindre 15 kw, le modèle d’insert à gaz peut chauffer des pièces jusqu’à ’150m².

Le choix en fonction du style

Hormis la chaleur que fournit un foyer, il constitue aussi un accessoire de décoration qui apporte une touche d’esthétisme à votre intérieur. Rustique, contemporain ou classique, il peut se décliner en différents matériaux tels que la brique, le métal ou le bois. Le modèle rustique est généralement revêtu d’une poutre apparente en bois ou en brique. Le prototype classique quant à lui apporte un effet intemporel en raison de ses belles finitions et de ses motifs sculptés. On le retrouve taillé en pierre régionale. Le modèle contemporain est un style plus actuel et permet d’opérer toutes les fantaisies possibles. C’est l’appareil design qui connaît le plus de succès auprès des clients. Il y en a pour tous les goûts et il peut s’adapter aux contraintes des acheteurs. Les particuliers sont attirés par ce choix, car il peut être installé en position centrale, ce qui permet de répartir la chaleur dans toute la pièce. Selon vos préférences, vous pouvez opter pour un modèle d’angle, central ou encastré dans un mur. 

Choisir selon la performance

Plusieurs critères permettent d’évaluer la performance et le confort d’un foyer : il s’agit de la puissance de chauffage, du rendement et de l’autonomie. La puissance est exprimée en kilowatt et est définie par la quantité d’énergie que va libérer l’appareil pendant son fonctionnement. Le rendement d’un foyer dépend grandement de la puissance de chauffe. Lorsque le rendement est élevé, le foyer est plus économique. Pour ce qui est de l’autonomie, cela représente la durée durant laquelle le foyer peut maintenir la combustion sans avoir à le recharger en combustible. L’autonomie d’un foyer peut varier en fonction du type de foyer dont on dispose. Elle agit directement sur le confort et le temps pendant lequel l’on peut rester sans alimenter à nouveau le foyer.