Quand utilise-t-on le Misao, ce poivre sauvage inconnu de plusieurs

En Afrique, le poivre du Kivu ou misao pousse de façon sauvage, notamment dans les forêts de l’est du Congo. Ce poivre révèle un parfum étonnant, au goût inimitable et aux arômes délicats. Il est cueilli, trié et séché de façon artisanale alliant la méthode ancestrale et le respect du produit et de l’environnement. C’est une entrepreneur belge nommée Sandrine Vasselin Kabonga, originaire du Sud-Kivu de la République Démocratique du Congo, qui a développé l’idée d’exploiter ce produit. Elle a la chance de cuisiner avec ce poivre méconnu. L’histoire s’est débuté en 2014 au cours d’un repas de famille à Bruxelles.

Misao, un trésor encore méconnu et d’une extrême rareté de Kivu

Kivu fait partie de la région de RDC ayant un climat tropical et une très bonne pluviométrie, un sol très fertile et une haute altitude. C’est une région favorable au développement des plants de poivriers. Elle contient en abondance diverses sortes d’épices qui possèdent des propriétés miraculeuses dans la préparation culinaire. Le poivre sauvage de la forêt du Kivu appelé misao, encore méconnu et d’une extrême rareté, appartient à ces produits miraculeux. Sandrine Vasselin a fait le choix d’exporter ce poivre après avoir été surpris de l’odeur agréable libérée par ce produit. Cette odeur provenait d’un bocal contenant un poivre du Kivu rangé dans le placard de la cuisine. C’est à ce moment-là que Sandrine a développé l’idée de commercialiser ce poivre sauvage.    

Le misao, une épice fine qui offre une grande satisfaction aux amateurs de cuisine. Il se décline en noir, blanc et roux. Ce poivre sauvage a séduit totalement les distributeurs et les restaurateurs de Bruxelles, ainsi que les épiceries fines en France et en Belgique. Ainsi, le misao reste alors l’une des épices aux saveurs sauvages qui ont gagné la confiance des chefs étoilés. Vous pouvez visiter ce site “www.mille-et-une-epices.com” pour obtenir plus d’informations à propos du trésor caché de RDC, le misao.

Misao, le poivre sauvage de Kivu qui séduit les chefs étoilés

Misao, du poivre qui fait le plaisir des chefs cuisiniers et des fins gourmets. À part son goût unique qui le différencie des autres poivres, et son arôme fortement subtil, ce poivre du Kivu fait la une des grands chefs cuisiniers. Sandrine a commandé un kilo de ce poivre sauvage à sa tante vivant au Sud-Kivu. Ce sont des poivres qui sont déjà triés et séchés naturellement. Après avoir reçu ses produits, elle a organisé un panel de dégustation avec les chefs étoilés. Grâce à cette femme belge originaire du Kivu, ils ont pu alors connaitre la présence de ce trésor. Sandrine a étudié le marché, elle se lance dans la formalisation de vente de ce poivre, notamment sur la qualité et la spécificité du produit. Elle décide de se positionner dans un marché de plus haut de gamme comme les commerçants et importateurs d’épices rares.

Importance de la coordination de tous les acteurs de la filière

Le poivre sauvage est une plante grimpante qui s’appuie sur un arbre porteur. Il pousse spontanément dans la forêt dense. Une fois cueillis, les poivres passent par plusieurs étapes (nettoyage, triage et séchage) avant d’être commercialisés sur le marché. Pourtant, il n’existe aucune chaîne d’exploitation et d’exportation dans la région du Kivu. L’exploitation s’est développée dans l’informel. Il est vraiment nécessaire de bien arranger et de qualifier l’ensemble des acteurs qui coopèrent tout au long de la chaîne. L’entrepreneur belge s’appuie sur le centre d’étude pour la recherche en nutrition pour le développement intégré (Cernadi). Cette ONG locale prend en charge l’encadrement et la formation des paysans. Il est vraiment nécessaire de travailler avec les communautés paysannes ayant déjà bénéficié une formation et un encadrement afin de respecter les règles d’hygiène et les normes en vigueur. Leur principal objectif est d’obtenir des produits qui suivent les standards internationaux.

Misao, une grande importance en matière de cuisine

À part la propriété antifongique, les épices y compris le poivre sauvage du Kivu offrent un goût délicieux dans les plats cuisinés. Ce sont les chefs étoilés de Belgique qui ont bénéficié en premier les atouts précieux du misao. Quelques acteurs en restauration et de nombreux fins gourmets ont l’occasion de déguster ce condiment, ils ont déduit que ce produit les a séduites totalement. Cet aromate possède un arôme et un parfum très exceptionnel. Actuellement, ce condiment du Kivu fait partie du produit de haute gamme grâce à sa commercialisation en Belgique.

Ainsi, le projet d’exploitation de misao fait vivre de nombreux paysans du Sud-Kivu. Outre le poivre noir, le poivre blanc et le poivre roux qui sont faits avec des baies très mûres séchées restent aussi visibles sur le marché. Le misao est devenu l’une des épices les plus prisées par les clients. Le nombre de consommateurs a également élevé, en particulier, les restaurateurs et les distributeurs de la région de Bruxelles. Il en est de même pour les épiceries fines, surtout en France et en Belgique.