La relaxation comme réponse aux problèmes de peau

Une peau saine est le produit non seulement d’une routine de soins de la peau, mais aussi d’un état d’esprit sans stress. Le stress est aussi un terme utilisé en ingénierie qui fait référence à l’application de différentes forces sur des matériaux, généralement utilisées pour tester leur résistance ou leur point de rupture. Le concept n’est pas différent chez l’homme. Les types de forces appliquées ne sont pas ceux utilisés en ingénierie, mais les effets sont sensiblement les mêmes. Les parties conscientes et subconscientes du cerveau sont toutes deux impliquées dans la production de stress. En conséquence de l’activité cérébrale, les systèmes endocriniens sont impliqués à tous les niveaux.

Stress et peau

La peau est influencée par le cerveau par le biais de son système varié et étendu de connexions avec la peau. Les hormones produites par les différentes parties du système endocrinien ont des effets profonds, directs et indirects, sur la peau. À partir de cette explication concise de l’intimité structurelle et fonctionnelle des différents systèmes organiques, il est facile de comprendre que la peau n’échappera pas aux effets érosifs du stress omniprésent.

Trouver son équilibre

La qualité, le confort et l’apparence d’une peau saine dépendent d’un équilibre fin et heureux des influences mentionnées ci-dessus. Le flux sanguin dans la peau d’une personne stressée n’est pas optimal, ce qui perturbe l’apport d’oxygène et de nutriments à la peau. Comme tout organe affamé ou étouffé, le vieillissement et la dégradation s’accélèrent avec le temps. Le stress persistant commence à automatiser les voies de transmission des impulsions nerveuses, car notre cerveau apprend les schémas qui se répètent le plus souvent. Si l’on ajoute à cela un mélange mortel d’hormones de stress en constante augmentation, les récepteurs cellulaires sont reprogrammés en « mode survie ».

Favoriser le renouvellement cellulaire

Les cellules axées sur la survie ne sont pas adaptées pour se développer, se diviser efficacement ou produire les unités hautement spécialisées, robustes et vitales nécessaires à une peau jeune et dynamique. La peau peut être endommagée par le stress pendant des périodes prolongées. Cependant, en raison des différences génétiques, de la complexité de tous les éléments impliqués et des effets variables au fil du temps, il est impossible de quantifier les effets du stress sur la peau chez tout individu.

Comment identifier les facteurs de stress et mieux les gérés ?

Tout d’abord, il est nécessaire de reconnaître les éléments de stress dans sa vie et de trouver un moyen de le gérer de manière positive. Parfois, il s’agit de petits changements simples à apporter à son mode de vie, mais parfois, il faut changer sa vie pour se débarrasser du stress excessif. Pour la plupart des gens, le fait de cultiver une simple habitude d’exercice régulier, de meilleures périodes de repos et de réflexion aidera à déstresser et à équilibrer les hormones responsables des changements négatifs. Des exercices spécifiques où l’attention est concentrée sur la respiration, les étirements et la tonification contribuent grandement à désamorcer les tempêtes d’hormones du stress.

Les bienfaits des vitamines

Au niveau de la peau elle-même, l’objectif est de modifier le comportement des cellules cutanées, qui se concentrent sur la survie, en cellules capables de se développer. Nous commençons à comprendre comment créer des cellules capables d’optimiser leur potentiel en termes de fonction, de structure et de beauté. La thérapie vitaminique avancée s’attaque aux processus fondamentaux avec lesquels l’homme a évolué au cours des deux cent mille dernières années. Le fait de conserver suffisamment de molécules d’importance cruciale comme les vitamines A, C et E à l’intérieur des cellules signifie simplement que ces dernières sont mieux à même de résister à l’assaut des hormones du stress et à la modification des schémas de stimulation provoquée par le stress. Cela ne réduit en rien la nécessité des autres formes de réduction générale du stress mentionnées ci-dessus, mais cela contribue largement à ralentir les influences négatives.

Ralentir et méditer

La vitesse semble être devenue un ingrédient essentiel du mode de vie moderne, les entreprises rivalisant pour concevoir des instruments électroniques qui fonctionneront plus rapidement avec de plus grandes quantités d’informations. Dans le même temps, ceux qui ont la chance de vivre dans des sociétés riches vivent plus longtemps, ce qui signifie simplement que les cellules de la peau seront soumises à ce martèlement des sens pendant de plus en plus d’années. Ni nos cellules, ni notre psychisme ne sont préparés à faire face à ces circonstances. Un changement à un tel rythme ne laisse aucune place à l’évolution de systèmes qui ont été façonnés par des stress de survie complètement différents pendant des centaines de milliers d’années. La seule contre-approche possible à cette course frénétique est de comprendre l’importance de la relaxation et de la contemplation spontanée et tranquille pour le corps et l’esprit. La peau doit également être autorisée à se reposer du stress et des défis environnementaux physiques. L’apport d’une véritable nutrition aux cellules de la peau, fondée sur des principes scientifiques solides, permet aux mécanismes de réparation de faire face aux dommages cumulés de l’ADN, tout en incitant les cellules à se spécialiser en fonction de leur potentiel naturel.

Pour conclure

Il est donc important de considérer la peau comme une partie intégrante d’un système global qui a besoin d’être déstressé au niveau du corps entier. Dans cette nouvelle ère, l’équilibre entre le corps et l’esprit, ainsi que la macro et la micro-nutrition, seront la clé d’un fonctionnement optimal de toutes les parties du corps jusqu’à une vieillesse saine. La nécessité d’agir de la sorte pour une peau saine ne sera pas la moindre des choses.