Le régime sans viande, est-ce vraiment bénéfique pour l’organisme ?

Le fait de consommer de la viande ne devrait engendrer aucun souci de santé, sauf si la consommation est dans l’abus. Parfois également, la production est insuffisante et les professionnels usent de stratégie pour produire de la viande non conforme aux règles d’hygiène. Dans ce cas, les chicken burger ne sont pas si innocents qu’ils paraissent. D’une façon générale, est-ce que la viande apporte vraiment des bienfaits à l’organisme ? La réponse est départagée en quatre parties.

Le régime végétarien, quels avantages pour la santé ?

Les études confirment que les personnes suivant un régime sans viande sont moins exposées aux risques d’être victimes de maladies cardio-vasculaires. Une alimentation végétarienne exclut la consommation de viandes ainsi que de poissons riches en oméga-6 et acide gras saturés. Le souci ne provient pas de ces éléments, mais plutôt de la viande transformée et que la plupart des Français ingèrent de façon excessive.

Certains cancers ont également moins de chance d’apparaître avec une consommation modérée de viande et surtout de charcuterie. L’OMS a déclaré que les viandes « transformées » comme les saucisses, les jambons et certains steaks sont hautement cancérigènes.

Chez les individus végétariens, tous les plats contenants ce met sont substitués par des céréales complets, légumineuses et quelques légumes. Ce sont les aliments considérés comme étant riches en fibres, et pauvres en graisses. Les professionnels de la santé ont, depuis toujours, remarqué que 8 personnes sur 10 négligent les fibres dans leur alimentation. Pourtant, ils prennent une place importante sur la santé. Ils permettent, par exemple, de réguler le taux de glycémie.

En conséquence, un régime sans viande est bénéfique pour l’organisme à condition qu’il soit riche en fibres et d’autres éléments indispensables. Pour en savoir plus, redirigez-vous sur le site spécialisé : nutrition-et-sante.org.

La viande, est-elle réellement indispensable ?

Paupiette de dinde au jambon, pain de viande, côtelette pannée… Un délice gustatif, mais est-ce que ces recettes à base de viande sont-elles vraiment essentielles pour la santé ?

Dans un premier temps, la viande de bœuf est appréciée de tous. Elle est non seulement savoureuse, mais elle renferme également des protéines et des vitamines fondamentales pour le bon fonctionnement de l’organisme. Toutefois, elle ne représente pas la seule et unique source de protéines. En effet, il est possible d’en trouver dans les crustacés, les céréales, les laitages, les œufs et particulièrement les légumineuses. Un régime sans viande est alors, tout à fait, réalisable.

Notez par la même occasion qu’il n’y a pas que les protéines dans la vie, il faut aussi penser aux autres minéraux et nutriments nécessaires à l’organisme. En principe, elles ne représentent que 13 % de l’alimentation quotidienne.

Un être humain peut alors se passer de viande. Ce n’est pas forcément l’avis d’un expert en nutritionniste qui déclare que les protéines animales sont quand même utiles, surtout pour les végétaliens. Ces derniers ont, en effet, un mode de vie assez difficile au niveau des restrictions alimentaires.

La viande serait-elle en partie responsable du diabète ?

L’état de santé d’une personne peut être évalué en fonction de ce qu’elle a l’habitude de manger. Concrètement, quel est le lien entre le diabète et une belle côte de porc sauce caramel ? Ou encore le rapport entre un blanc de poulet sauce blanche avec l’augmentation du taux de sucre dans le sang ? Un régime sans viande est-il vraiment la solution ?

L’ennemi numéro un serait plutôt la viande rouge, mais pas toutes ! Il faut savoir qu’un filet de bœuf grillé est quatre fois moins gras qu’un pot-au-feu à la poitrine de bœuf. En conséquence, l’essentiel à retenir est qu’il faut savoir doser sa consommation, et connaître les modes de cuisson les plus adaptés. Gardez à l’esprit qu’un abus peut entraîner un surpoids, et éventuellement les maladies cardio-vasculaires s’enchaînent, y compris le diabète.

Les sauterelles grillées auront-elles un bel avenir devant elles ?

Très peu de gens le savent, mais les insectes peuvent répondre aux besoins nutritionnels de l’organisme. L’Union européenne a d’ailleurs investi dans plusieurs millions d’euros pour que ces derniers puissent remplacer les différentes catégories de viande. Oui, une bonne initiative, mais ce ne sera pas tout le monde qui sera séduit. En effet, l’option « insectivore », quelques groupes de personne l’ont déjà adopté.

Ainsi, un régime sans viande n’est pas aussi évident. Si vous décidez de ne plus consommer cette chair tendre, ou presque, il faudra y aller par étape. Le vrai souci réside dans le fait que la consommation devient excessive en voyant les divers menus, si délicieux et succulents. Dans tous les menus au restaurant ou bien chez vous, 80 % des plats contiennent de la viande. 

Le secret est avant tout d’équilibrer sa consommation en viande, et éviter d’aller dans l’excès. Les bacons, les lards, les travers de porc au miel et tant d’autres encore, sachez trouver le bon équilibre. Manger de la viande est excellent pour la santé, mais dans le cas où vous en abusez, votre santé peut très vite se détériorer.