Quelles sont les fonctions d’un avocat ?

Maîtrisant les subtilités et le fonctionnement des législations, les avocats interviennent en conseils et en contentieux pour le compte de leurs clients. En clair, leurs missions ne se limitent pas seulement à la consultation juridique, mais s’étendent également dans d’autres domaines comme la rédaction et la négociation des contrats, la représentation devant la Justice, l’assistance durant une procédure pénale, etc. En somme, l’avocat peut tout aussi bien conseiller son client que défendre ses intérêts en cas de litige.

L’avocat informe et conseille son client

Intervenant pour les particuliers et les professionnels, un avocat se présente comme l’interlocuteur à privilégier pour bénéficier d’une assistance juridique de choix. Pouvant vous conseiller et vous assister dans plusieurs domaines, il peut également exercer plusieurs missions à commencer par l’information. Le domaine du droit étant à la fois complexe et vaste, il reste souvent difficile pour un profane de comprendre l’application de ses codes.

Ainsi, consulter un avocat droit privé ou un représentant spécialisé dans le domaine concerné, sur des sites tels que www.avocatsdroit.com reste incontournable si vous envisagez d’entamer une procédure juridique ou si vous rencontrez un litige avec un tiers. Son rôle consistera d’abord à vous renseigner sur les enjeux de la démarche puis de vous orienter vers les solutions à envisager en fonction de la situation : négocier un accord amiable, saisir une instance, déposer une plainte, etc.

Pour un particulier, l’avocat aide également à comprendre les formalités utiles et obligatoires d’ailleurs, ce dernier peut même se charger des démarches administratives le cas échéant. Pour une société, le professionnel conseille les dirigeants tout au long de la vie de l’entreprise, depuis sa création en passant par les opérations courantes jusqu’à la gestion de contentieux et la liquidation. Ses recommandations peuvent se révéler primordiales lors des choix stratégiques : forme juridique de l’entreprise, régime fiscal, relations avec les partenaires, etc. L’avocat intervient par ailleurs auprès des salariés afin de les aider à trouver les solutions adaptées pour régler un contentieux (licenciement, harcèlement, convention sociale, etc.).

L’avocat défend les intérêts de son client

En règle générale, après avoir conseillé son client, l’avocat droit privé peut intervenir pour le compte de ce dernier (une fois la convention d’honoraires signée). Si son client a par exemple des problèmes d’impayés, le professionnel engage les démarches nécessaires pour un recouvrement amiable ou judiciaire : mise en demeure, injonction de payer, etc.

Pour un client surendetté ou qui rencontre des difficultés économiques, l’avocat peut négocier un plan d’échelonnement adapté à ses moyens auprès des créanciers. Mandaté par son client, ce dernier peut aussi se charger des affaires relatives à l’assurance : mise en jeu de garanties, indemnisation suite à un préjudice, négociation des dommages et intérêts, etc. Il s’engage ainsi à régler rapidement son contentieux et à lui obtenir une meilleure offre.

Lorsque la voie amiable n’aboutit pas, l’avocat devra entamer les démarches nécessaires pour un règlement judiciaire du litige. Dans ce cadre, il représente le client aussi bien devant le tribunal de première instance que les cours d’appel administratifs. Cette représentation ne se limite pas à la barre puisque le professionnel pourra également assurer la défense de son client devant les commissions (paritaires ou administratives), les conseils disciplinaires ou les organismes juridictionnels.

L’avocat : un rédacteur des actes juridiques

Maîtrisant les lois en vigueur et leur subtilité, l’avocat droit privé intervient en qualité de rédacteur. Il peut ainsi accompagner les particuliers lors de l’élaboration et la signature de contrat civil et convention : bail de location, promesse et acte de vente, contrat de mariage, etc. Son rôle ne consistera pas seulement à rédiger les documents, mais également à interpréter les clauses pour s’assurer que celles-ci ne soient pas préjudiciables pour son client.

Pour les entreprises, en plus d’assurer la rédaction des documents d’affaires (contrat de travail, cession fonds de commerce, etc.) et accords de partenariats (franchise, distribution, licence, etc.), l’avocat peut également intervenir afin de négocier un pacte des associés. Il accompagne par ailleurs le dirigeant lors des actes juridiques se rapportant à l’activité économique et sociale de l’entreprise. La fiscalité des sociétés étant complexe et vaste, l’avocat peut donc se charger des différents documents nécessaires à la déclaration d’impôts.

Quels critères pour bien choisir un avocat ?

Si vous envisagez d’engager un avocat, il faudra considérer plusieurs éléments afin de trouver un professionnel expérimenté qui saura faire valoir vos intérêts. Bien que la plupart des avocats soient spécialisés dans plusieurs domaines à la fois (droit de la famille, du patrimoine et civil par exemple), lorsque vous êtes confronté à une affaire délicate, il vaut mieux contacter un avocat renommé dans une branche en particulier. C’est notamment le cas pour un divorce. Au lieu de confier le dossier à votre avocat en droit de la famille, sollicitez les conseils d’un avocat spécialisé dans la séparation de couple. La nature de l’affaire se présente donc comme le premier critère à prendre en compte.

L’emplacement du cabinet est également à considérer. En optant pour un avocat près de chez vous, vous évitez les frais de déplacements et de postulation. Vérifiez par ailleurs les tarifs pratiqués : taux horaire, honoraires forfaitaires, rémunération en fonction du résultat, etc. Chaque professionnel étant libre de fixer sa méthode de facturation, l’idéal serait de comparer les tarifs affichés par différents cabinets avant de choisir. Pour finir, la réputation et les années d’expérience de l’avocat sont gage d’un service de qualité.