Comment se servir du piment d’Espelette ?

Le piment d’Espelette est un piment rouge légèrement piquant, spécialité du Pays basque. Cependant, il n’est pas originaire de cette région : il a été ramené des Antilles au XVIe siècle. Au début, il était utilisé comme plante médicinale, puis a remplacé le poivre pour la conservation de la cuisine ou des aliments. Au Pays basque, il a longtemps été utilisé pour parfumer le chocolat, puis pour enrober le jambon. Depuis 2000, le piment d’Espelette fait l’objet d’une appellation d’origine contrôlée (AOC) pour le distinguer et pour garantir sa qualité. 

Le piment d’Espelette : qu’est-ce que c’est ?

Le piment d’Espelette est un piment cultivé dans la petite ville d’Espelette et dans une dizaine de villages. Il mesure 10 à 15 cm de long et est plutôt étroit. Il est rempli de petites graines, comme les piments doux. Sa couleur est rouge foncé. C’est un piment pas trop fort, semblable au poivre noir, mais extrêmement parfumé. Le piquant des poivrons est fourni par une molécule appelée capsaïcine. C’est un composé qui stimule les muqueuses et donne une impression de “feu dans la bouche”. Mais rassurez-vous, il n’y a aucun danger, mais il va stimuler la digestion et activer le métabolisme…

Dans quelle recette utilise-t-on le piment d’Espelette ?

On utilise une partie du piment d’Espelette pendant la cuisson, et on en réserve environ un quart pour compléter l’assaisonnement. Ainsi, on bénéficiera de sa qualité visuelle, et tant qu’il sera chauffé, sa saveur sera la meilleure. Quant au piment d’Espelette, qu’il soit frais ou séché, il s’utilise en lamelles, dans les plats, les marinades et les sauces ; il est également restitué à l’huile d’olive, comme l’ail et les oignons. Il trouvera sa place dans vos bouillons de cuisson (pâtes, riz) et vos recettes de compotes. Vous pouvez également mélanger la poudre de piment (et ses graines) après que les piments aient séché pendant environ 2 mois. Il est suggéré, afin de prolonger sa durée de conservation, de l’accrocher dans un endroit aéré et d’éviter une forte exposition au soleil. Voici quelques autres idées auxquelles vous pouvez ajouter le piment d’Espelette : dans les soupes, les crudités, les viandes grillées, les poissons, le piment d’Espelette saura satisfaire tous les goûts. Qu’il soit fraîchement tranché en fines lamelles ou séché en poudre, cette épice fait la saveur de nombreuses préparations. Il est traditionnellement utilisé dans les soupes, les sauces ou pour agrémenter viandes, poissons, légumes… mais certaines actions ont provoqué des accords apparemment plus insolites. Ainsi, aujourd’hui, nous avons associé ce piment au chocolat. Mais le cacao n’est-il pas à l’origine une boisson épicée ? De manière plus originale, c’est un délice d’associer le piment d’Espelette aux fruits frais, aux fruits confits, aux sablés, au cacao… Il convient aux produits salés et sucrés (miam brownie au piment d’Espelette), et peut également être utilisé pour les cocktails. Par ailleurs, d’autres traditions nous indiquent que cette combinaison n’est pas inattendue. On a retrouvé en Espagne une salade d’oranges au piment d’Espelette.

Les bienfaits du piment d’Espelette sur la santé et la nutrition !

Comme toutes les épices et herbes aromatiques, le piment est très bon pour la santé. Il est d’ailleurs présent dans diverses médecines traditionnelles. Tout d’abord, grâce à la présence de capsaïcine, le piment d’Espelette aide à stimuler la digestion, et la capsaïcine stimule les muqueuses de l’estomac et de la bouche. Ce composé aide également à activer le métabolisme (et donc à brûler plus de calories), bien que le soutien soit encore rare. Le poivre de Cayenne, ou plus précisément la capsaïcine, est également considéré comme un analgésique. Il est d’ailleurs utilisé comme médicament pour traiter les maux de dents. Enfin, la présence d’antioxydants (quercétine et lutéine) va permettre de protéger nos cellules des radicaux libres, contribuant ainsi à la protection contre certains cancers. Néanmoins, les personnes à l’estomac sensible doivent veiller à ne pas consommer trop de piment d’Espelette.

Comment choisir le bon piment d’Espelette ?

Si vous achetez le piment d’Espelette entier, il sera conditionné en 20 ficelles. Ce mode de préparation traditionnel peut le rendre uniformément sec. Tout d’abord, assurez-vous qu’il possède le label officiel AOP et/ou DOC. Cela vous garantira un produit de grande qualité, très aromatique et sans pesticides. La couleur du poivron doit être rouge foncé, ferme, sans taches ni meurtrissures. Si vous achetez du poivron, veillez à toujours avoir au moins une des marques AOC ou AOP. Normalement, il est vendu dans des récipients en verre, scellés pour préserver tous les arômes et éviter la contamination par d’autres épices. Il n’existe qu’un seul type de piment d’Espelette. Il est clairement décrit dans le cahier des charges de l’AOP (et de l’AOC). Il s’agit d’un piment particulier (capsicum), cultivé à Espelette et dans 9 autres villages tels que Larressore, Souraide, Ainhoa, Halsou, Cambo les Bains, Saint-Pée-sur-Nivelle, Itxassou, Ustaritz et Jatxou. L’AOP exige également que les piments d’Espelette soient cueillis à la main dans un certain délai, sans traitement phytosanitaire. Cela garantit que les piments d’Espelette ont un goût fruité unique. Les piments d’Espelette se présentent en poudre ou entiers, sous forme de chapelet (plusieurs piments sont reliés entre eux par un chapelet central).